Contenus proposés pour "sciences-techniques.cnes.fr"

Bubbles and Filaments at the Heart of the Milky Way

Bubbles, lobes and filaments are listed in this study, some for the first time. This gas, with a temperature of several millions of degrees, traces episodes of intense activity in this complex region of the sky. Supernovae, stellar winds from massive stars and in particular outbursts from the central super-massif black hole of the Galaxy, Sgr A*, are mentioned in order to explain the diffuse X-ray emission detected by the European observatory XMM-Newton.

Campagne ballons 2015 au Canada

Français

#askCNES Rosetta : posez vos questions au CNES !

Vos questions sur Twitter avec #askCNES

Jeudi prochain 13 août 2015, nos experts vous répondent sur Twitter ! Il vous suffira de poster vos questions, accompagnées du hashtag #askCNES, de 9 à 13 h (heure de France métropolitaine) pour que celles-ci soient prises en compte.

25e Nuits des Etoiles du 7 au 9 août 2015

Français
Contenu: 

La grande fête de l'astronomie

Mission Rosetta-Philae : Tchouri se révèle… Différente !

Ariane 5 launch

Anglais

Bulles et filaments au cœur de la Voie Lactée

Bulles, lobes et filaments sont recensés lors de cette étude, dont certaines structures pour la première fois. Ce gaz de plusieurs millions de degré est la trace d’épisodes intenses d’activité au sein de cette région complexe. Supernovae, vents d’étoiles massives et sursaut du trou noir central super-massif de la Galaxie, Sgr A*, sont évoqués pour rendre compte de l’émission X diffuse détectée par l’observatoire européen XMM-Newton.

Première observation journalière 3D des poussières dans l’atmosphère

Ce résultat inédit a été obtenu grâce à une nouvelle méthode développée par des chercheurs du Laboratoire interuniversitaire des systèmes atmosphériques (LISA/EFLUVE, CNRS / UPEC / Université Paris Diderot), en collaboration avec des chercheurs du Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS/Ecce Terra, CNRS / UPMC / UVSQ), du Karlsruhe institut fu?r technologie (KIT, Allemagne) et du Langley research center (LaRC, NASA).

Philae : plus d’informations sur les 20 minutes de contact du 9 juillet

Après les 7 brefs contacts qui se sont produits entre le 13 et le 24 juin, et alors que l’orbiteur modifie progressivement sa trajectoire depuis quelques semaines pour se rapprocher du noyau, Philae est resté obstinément silencieux lors des tentatives de communication. Et puis, soudain, un contact de très bonne qualité s’est déroulé le jeudi 9 juillet, de 19h45 à 20h05 (heure de Paris).

Pilot arrivé sur son site de lancement

En septembre prochain, ce mastodonte de plus d’une tonne décollera sous un ballon stratosphérique ouvert (BSO) géant du CNES – plus d’un million de mètres cubes – pour un vol de plus de vingt heures. A son atterrissage, il aura cartographié la polarisation de la lumière émise à la longueur d’ondes de 240 microns par la moitié de notre Galaxie visible depuis l’hémisphère Nord. Ces données seront précieuses car elles donnent accès à la carte du champ magnétique régnant dans la Voie Lactée ainsi qu’à la physique des grains microscopiques qui baignent celle-ci.

Pages

F